La nuit nous appartient : CR Saintélyon2014

Il y a quelques mois ma camarade Laure se prend d’une grosse envie de tenter la Saintélyon mais hésite à se lancer, par peur de ne pas finir ou d’être hors délai ou ou ou etc..
Pas de problème quand il s’agit de s’inscrire sur un truc de taré sur un coup de tête bibi est là !! Je viens avec toi lui dis je, et même qu’on va finir large niveau BH tu vas voir !
Ca c’était il y a 3 ou 4 mois. Avec dans la tête un joli plan de prépa et tout le tralala pour être au top toussa toussa.
Mais ai -je déjà tenu un plan de prépa? non ! Est ce qu’en plus j’ai eu un accident de voiture (sans gravité mais qd même) qui m’a coupé ds mon élan et ma motiv en septembre? oui
Est ce que quand le froid et l’hiver arrivent je m’empâte comme une grosse vache? oui encore
Résultat on est le 6 décembre, je m’apprête à prendre le départ de la doyenne, 72km et 1800 de D+ et je n’ai couru que 170km depuis le 13 septembre. oui  vous avez bien lu, 170km en 3mois (LUT by night compris), ce qui équivaut à une préparation inexistante.
Me vla bieng. Notez que cela ne m’empêche pas de rabâcher à Laure qu’on va finir en moins de 12h. #grandegueule
11h le 6 décembre Laure débarque donc chez moi, on peut plus reculer. A midi nous nous avalons une assiette de pâtes en dissertant sur le choix des chaussures de course ainsi que sur la dame qui porte pas de culotte dans les reines du shopping (lol) puis nous prenons la direction du palais des sports craignant l’affluence au retrait des dossards. En fait lorsque nous arrivons il n’y a personne et en moins de 20mn nous voici en possession du ticket de bus navette, de notre dossard et de ce ridicule cadeau de course, les gants les plus mal taillés que j’ai jamais vu.

C'est une blague ces gants? il est ou le vrai cadal? :p

C’est une blague ces gants? il est ou le vrai cadal? :p

 Après quelques heures d’attente nous embarquons donc à 16h dans la première navette direction sainté où nous débarquons dans ce qui est appelé dans le road book “l’espace détente” et qui s’avère être un hangar pas (encore) chauffé lorsque nous arrivons. J’étale une de mes couvertures de survie au sol et nous nous installons tant bien que mal dans l’espoir de nous reposer un peu. Le hangar se remplit peu à peu de traileurs toujours plus équipés, certain débarquent avec la panoplie totale du campeur manque plus que le réchaud!

Ha l'espace détente 4étoiles quel bonheur

Ha l’espace détente 4étoiles quel bonheur

Le bétail arrive doucement

Le bétail arrive doucement

Bref le temps passe, nous croisons quelques connaissances, passons par l’étape “pasta party” dont les pates s’apparentent à du ciment tellement elles sont collées, on s’habille et il est bientôt minuit. Le temps de se diriger gentiment vers le sas de départ où nous partirons dans la dernière vague à minuit 20.

Les jambes sont prêtes #guêtresmagiques

Les jambes sont prêtes #guêtresmagiques


72km. on y est. je n’ai jamais couru si long. j’ai zéro prépa j’y vais en casse cou mais J’Y VAIS.

Pendant nos heures d’attente nous avons étudié le profil avec Laure avec cette réflexion ho combien philosophique que “pris individuellement chaque segment de course est très facile, ça grimpe que dalle en fait”. C’est comme ça que je vérouille mon cerveau. Je ne vais pas courir 72km, je vais juste courir 15km+12km+11km+11km+11km+12 – EASY

Sourire crispé de départ

Sourire crispé de départ

1er segment  Sainté – Saint Christo 15km / 420 d+
On démarre sur 7km de bitume. Contre toute attente on ne déplore pas de bouchonnage grace à ces départ en vague. Mais la mise en route est difficile. Je ne sais pas si c’est la longue attente, le froid ou tout simplement mon statut de gros diesel mais dès les premiers mètres je suis assaillie de douleurs dans les jambes. Mal dans les chevilles à l’appui et à l’avant du tibia. Je me dis que ça va passer, que c’est la mise en route. Mais la mise en route dure un peu trop longtemps et les doutes commencent. J’ai pas de prépa, mes jambes se souviennent plus comment on court. Fort heureusement, c’est très roulant, du faux plat, on court quasi non stop, à des moments je suis en marche rapide pour étirer un peu tout ça et essayer de me décoincer alors que Laure court à côté je crois que ça l’énerve un peu huhu. On arrive sans encombre au premier ravito à un bon petit rythme régulier d’un peu plus de 7.6km/h. Un premier arret au stand se fait légèrement sentir mais devant la queue aux toilettes on abandonne l’idée..5 toilettes pour 12 000 coureurs..//superratio … le prochain ravito n’est qu’à 12km (lol) – plus que 5.
 
2eme segment Saint Christo – Ste Catherine 12km / 310 d+
On repart donc gentiment après un arret en coup de vent. Les douleurs dans les jambes ont enfin disparu et je savoure pleinement la ballade nocturne. Quelques floncons nous accompagnent dès que nous montons un peu, je n’ai pas froid, je me sens vraiment super bien sur ce tronçon. Le terrain est difficile, de la boue en veux tu en voila. Nous montons toujours à un bon petit rythme, je prends garde de ne pas trop lacher Laure dans la montée et lui ouvre la voie dans les descentes qui sont sa bête noire. Nous rallions tranquillement le 2eme ravito.
Nous squizzons à nouveau l’étape toilettes et nous dirigeons vers la bouffe pour se ravitailler un peu plus que précédemment. Sur les tables, chocolat, bananes, cookie et autres biscuits… nous constatons avec consternation qu’il n’y a pas de salé WHAT THE FUCK. J’avale un cookie et un morceau de banane par dépit et nous repartons.
3eme segment Ste Catherine – St Genoux 11km/ 370 d+
Nous repartons sous les flocons, je me dis que les conditions météo sont quand même tranquilles tout en regrettant le ciel bouché qui nous prive de la pleine lune. Un autre truc que je vais bientôt regretter, le squizzage de l’arrêt toilettes. Le terrain est toujours très difficile, nous progressons dans ce qui est littéralement une rivière de boue. A des moments nous devons sortir du chemin pour passer dans les champs tellement c’est impraticable. Escalader des barbelés c’est facile quand t’es un mec d’1m80, beaucoup moins quand t’es deux nenettes d’1,65 héhé. Et puis mes intestins commencent à sérieusement crier. J’ai vraiment mal au bide (et au cul haha faut le dire amis de la poésie bonjour). La longue descente jusqu’à Saint Genoux me torture littéralement les entrailles mais enfin voici le ravito.
 
4eme segment St Genoux – Soucieu 11km/ 235 d+
Arrêt tuyauterie donc. Et je vous le dis, il faut sacrément être désespérée pour entrer dans des chiottes pareil. Je vous épargne la description de l’immondisme mais putain de bordel de merde..
Après cet arrêt forcé nous nous dirigeons donc vers la tente de ravito. Et là c’est la grosse grosse galère. La tente est blindée, ça joue des coudes dans tous les sens, un mec me renverse mon coca dessus,  c’est surchauffé, on est bloqué à l’intérieur de ce bordel et il n’y a toujours pas de salé à bouffer. Je commence à sérieusement m’énerver mais nous nous extirpons de ce guet à pan avant que je ne tue quelqu’un. Aller plus que deux morceaux, on a fait le plus dur.

Du saucisson ou la vie ! #pardon

Du saucisson ou la vie ! #pardon

 
5eme segment Soucieu – Chaponost 11km / 210 d+
Le retour dans le froid après ce quart d’heure dans le sauna-ravito m’assomme un peu. Je sors mon arme secrète pour me remettre d’aplomb : les bombons acides lutti (les trucs longs qui pique là vous voyez?) ça me donne un bon coup de fouet et après un deuxième arrêt dans les buissons cette fois plus le choix, me revoici à nouveau d’attaque. Pour Laure en revanche ça se complique vraiment, ça commence à sérieusement piquer et je vois sur son visage qu’elle entre dans le dur. Elle aussi a mal au bide et un gros coup de pompe. Je me retourne sans cesse ou m’arrête pour l’attendre. Hors de question que je la perde j’ai dit que je l’accompagnais et qu’on allait boucler toutes les 2 en moins de 12h! et on va le faire !! Au moindre faux plat descendant je lui demande si c’est ok pour que je relance, je veux pas qu’elle se refroidisse trop. J’entends un des mecs qui court devant Laure dire à son pote que “cest la 50eme fois qu’elle nous double celle la” mais je m’en fou je vais vous doubler encore 50 fois si il le faut haha. Au détour d’un virage  je la perds de vue et sa mine quand elle déboule enfin me fait marrer, quand elle me balance “zut j’espérais que tu étais partie devant” mais on ne se débarasse pas de moi si facilement mouhahaha.  Nous arrivons enfin à Chaponost.
 
6eme segment Chaponost – Lyon 12km / 245 d+
Et là miracle ! Il y a du saucisson et du fromage !! On n’osait plus l’espérer!! On se jette dessus, je me fais un sandwich saucisson-fromage ho vindiou comment que ça fait du biennnnn.  Après ce ravito Laure a un petit regain d’énergie je l’ encourage, lui dit que c’est la dernière ligne droite, 12 petit km sur bitume c’est que dalle !!  ça le fait toujours pour 12h on lache rien ! Je pense qu’elle doit m’insulter intérieurement et me maudire sur douze générations mais elle sert les dents. Elle est courageuse ma Laurette!  La montée de Ste Foys est sacrément raide, une bonne petite blague de fin de  parcours pour t’achever. J’ai les jambes qui hurlent un peu (beaucoup) dans ce raidillon. Puis nous arrivons enfin sur Lyon, les 4 derniers kilomètres tout plat et chiants sur lesquels j’ai rampé l’année dernière en finissant les 47km de la saintexpress. Je me dis à ce moment là un peu émue que quand même j’ai fait du chemin depuis un an. Je relance, je force Laure à trottiner non stop sur ces derniers kilomètres, on double du coup pas mal de monde sur les quais et dans le parc, on ramasse les cadavres comme on dit. Je pars un peu à l’avant voir si mes parents sont là et retourne récupérer Laure à 200m de l’arrivée en lui suggérant de sprinter (lol pardon) – elle me lance un regard blasé. Je passe donc la ligne suivie de quelques secondes  par ma camarade qui me tape dans les mains. Mission accomplie ! 11h41 baby !
Ma maman est toujours aussi mauvaise photographe mais ça c'est vaguement nous à l'arrivée ;)

Ma maman est toujours aussi mauvaise photographe mais ça c’est vaguement nous à l’arrivée 😉

Bilan :
Une très belle course moi. J’ai vraiment savourer ces presque 12h –  je me suis sentie très bien dans l’ensemble, j’étais très surprise de finir aussi fraîche après une prépa inexistante.J’avais très très peur de la longueur, ma plus longue sortie des 2 mois précédents la course étant de 18kilomètres (+ le LUT) ; de quoi me donner des sueurs froides et des cauchemars la semaine d’avant je vous jure.
Bref je pense que ce qui m’a sauvé ce sont les nombreux kilomètres de marche fait avec mon loustic à 4 pattes qui m’ont permise de conserver un peu du foncier de ma prépa estivale de l’UT4M.
Je remercie ma Laurette de m’avoir embarqué sur cette course un peu folle. Et je suis supère fière qu’elle ait finie en moins de 12h comme j’avais prévu. 
Tu as toute mon admiration Laure, toi qui a beaucoup plus souffert que moi, tu n’as rien laché tu es une vraie battante ! Quand tu veux pour une autre “idée à la con” 😉
Advertisements
This entry was posted in RC Course and tagged , . Bookmark the permalink.

8 Responses to La nuit nous appartient : CR Saintélyon2014

  1. Nolwenn says:

    Grand grand bravo! ça t’a pas manqué un peu le D+ dis moi? 😀

    • oaz81 says:

      haha apres les deux premiers morceaux je me disais purée c’est vachement roulant quand meme …mais après le 50eme km je t’avoue que la moindre petite bosse était plus si roulante que ça.. :p

  2. Super les meufs !! Et Bravo Cécile pour ton CR super rigolo, comme je les aime hihi.
    Ca donne vraiment envie de faire une course !! Vivement que je me retape 🙂

    • oaz81 says:

      Merci AnnaLou !! j’espère que cette nouvelle année va t’apporter une santé en béton et te permettre à nouveau de faire tourner tes jolies jambes de gazelle 😉

  3. Nadège says:

    Wouaah ! On croirait que c’est tout facile. 15km+12km+11km+… et le tour est joué. Jamais! Jamais lancer un défis à quelqu’un comme toi ! Bravo il n’y a pas à dire

    • oaz81 says:

      haha merci beaucoup !! j’irais pas jusqu’à dire que c’était facile mais cest vrai que j’ai relativement très peu souffert donc pris beaucoup de plaisir prête à ressigner 😉

  4. mdr j’adore tes CR décalés 😉
    et euhhh ça donne l’impression que c’est facile mais je suis sûre que c’est même pas vrai
    Bravo encore pour cette idée à la con menée de mains de maître

  5. aurore says:

    BRAVOOOOOOO !!!! Il y a rien de plus à dire 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s