RC UT4M 3/3 : Le relai, une course dans la course

Je viens donc de boucler le relai numéro 1 de notre team de joyeux lurons et Maryk prend le départ avec la patate prête à avaler ses 41km.
 
Lancement de la machine de guerre ;)

Lancement de la machine de guerre 😉

 La particularité d’un ultra en relai comme celui ci c’est qu’une fois ton marathon couru, un marathon d’un autre genre commence : le suivi de la team.
Nous sommes une équipe très soudée et nous faisons le maximum pour être présents au côté de notre coureur en mouvement.
A peine arrivée donc, le temps de me ravitailler quelque peu, sécher et changer nous prenons la route pour rallier Laffrey, lieu du premier ravito du relai 2.
 
Etat des lieux de mon genou : inquiétant. Maintenant que je suis refroidie je traine sérieusement la pate..
 
2h plus tard notre gazelle arrive à Laffrey – tout va bien – un petit remontant et elle repart à l’assaut de La Morte.
A ce stade nous somme obligés de l’abandonner. Nous rentrons à notre quartier général pour que Cricri (relai 3) puisse dormir 1h et avaler son plat de pâtes tranquillement.
Pour ma part ce sera douche et massage au voltarene.
Nous dinons les yeux rivés sur le suivi geoFP quand Cricri commence à s’alarmer. Les premiers du classements auraient déja du badger à Rioupéroux, impossible qu’ils aient mis 2h pour descendre.
Autrement dit le geoFP est en rade et on ne sait pas vraiment où en est Maryk. Branlebas de combat, Cricri zappe la sieste et je repars direct avec lui au point de relai 2 tandis que Carole est censé aller dormir.
 
21h45 : on attrape la dernière place du minuscule parking de rioupéroux
22h30 : Notre gazelle de la nuit déboule après moins de 7h de course la bougresse !!
 
La Morte? même pas mal !

La Morte? même pas mal !

Cricri tout sourire au départ

Cricri tout sourire au départ

 
Cricri part donc affronter le kilomètre vertical de Rioupéroux – sympa la mise en jambe ! Carole Cricri et moi avons reconnu cette montée quelques semaines auparavant. 1300m de d+ en moins de 4km c’est pas de la blague, le terrain est très difficile et de nuit … que du bonheur..
Mais nous l’abandonnons à son “triste” sort car il va courir toute la nuit à des endroits non accessibles en voiture croix de chamrousse refuge de la prat et j’en passe.
Minuit : pause dodo
4h du mat’ : levé pour checker où en est Christian- on a quelques news – il a été malade et a du mal à s’alimenter, pas cool.
5h45 on part vers St Nazaire, lieu du dernier passage de relai.
7h30 : notre Cricri arrive enfin, il a récupéré son pote Manu (engagé en solo)  sur la dernière partie et les deux se sont boostés.
 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La nuit a été longue!

 Carole prend donc le départ.
Notre Cricri est bien roti, sa nuit a été moyenne, il a eu froid et il a plu. Carole en a pour un bon moment avant d’atteindre le col de Porte où nous pourrons la voir, on prend donc notre temps pour discuter et le laisser se requinquer avec une douche.
 
Arrivée au Col de porte, on attend longtemps, très longtemps, je sais meme plus quelle heure il est. Cricri et moi on se pèle les miches dans le vent pendant que Maryk a opté pour la sieste dans la voiture. Nous discutons avec une autre team qui attend son relayeur. La team juste derrière nous en fait. Mais leur relayeur 3 est une fusée qui devrait logiquement passer Carole nous annoncent ils.. et il est vrai que le gaillard, quand il déboule enfin, ne fait pas dans la dentelle. Les randonneurs de la région commencent à débarquer et une britannique nous demande des détails sur la course.. son visage ahuri quand on lui annonce 166km haha #priceless comme elle dirait.
Carole déboule enfin. De mauvais poil. Elle connait bien cette montée de Chamechaude mais en a chier plus que prévu. Nous lui donnons rdv au prochain ravito du Sappey pour lequel elle réclame un changement de chaussures.
Ben oui elle est bougonne jvous dit

Ben oui elle est bougonne jvous dit

Le Sappey : notre blonde bougonne toujours et pense miser plus sur 9h que 8.. mais non louloute tu as fait le plus dur il ne te reste que 500 d+ !
 
Compte tenu de l’état d’esprit de notre relayeuse nous décidons d’ajouter une étape encouragement à notre programme au lieu de redescendre direct au col de Vence.
Nous voila donc partis pour le Fort de St Eynard ou – après une petite ascension en mode trainage de pate pour ma part – nous nous installons aux cotés des deux militaires de gardes. Vindiou c’est haut !
Ca aurait été dommage de rater ça!

Ca aurait été dommage de rater ça!

Coucou c'est nous qu'on est là

Coucou c’est nous qu’on est là

 
Carole déboule bientot, surprise de nous trouver là et surtout avec un moral tout neuf !
Prochaine étape col de Vence : check ! moral au beau fixe ya plus qu’à filer vers Grenoble.
15h25 Carole franchit la ligne permettant ainsi à la team de boucler cet ut4m en 31h21 !!
 
Arrivée finale! je peux pas courir alors je prends la photo (et la rate)

Arrivée finale! je peux pas courir alors je prends la photo (et la rate)

 
Bilan :
L’équipe a super bien géré sa course – on a vraiment passer un week end extra (mais crevant)
Je remercie donc ce trio qui m’a accompagné Maryk, Carole Cricri vous êtes au top !!
J’en profite pour  remercier également mes deux plus fervente supportrices à distance Steph et Nolwenn ; un sms à chaque checkpoint pour me booster (on se croirait aux oscar non promis je remercie pas mon coiffeur)
L’ut4m est au top niveau organisation et les bénévoles très nombreux et  d’une gentillesse comme j’ai rarement vu sur les courses on est prêt à re signer de suite
 Je n’ai pas eu la moindre courbature alors que j’en avais eu énormément après les Passerelles fin juillet mais…
 
Pour mon genou :
à j+2+3 la douleur était moins forte
à J+5 après un régime de massage voltarene biquotidien je n’ai plus mal je ne boite plus mais c’est encore raide.
Test court prévu à J+7 pour voir si je serais opérationnelle pour mon relai de l’utv.. dans 10j ours.
Le relai est court (17km 1300d+) ça devrait passer, même si je suis pas à 100% je veux pas rater ça non non non les tendons attendront avant d’avoir de plus longues vacances !
Advertisements
This entry was posted in oAz and tagged . Bookmark the permalink.

2 Responses to RC UT4M 3/3 : Le relai, une course dans la course

  1. Nolwenn says:

    Ptain j’ai pas pu arrêter de lire du début à la fin! ça c’est du CR de course! j’ai kiffé sa race! T’es un peu une machine quand même… ce relais de malade… Je suis hyper fan de toi!

    • oaz81 says:

      Merciiii ma fan (mdr) – une machine je sais pas huhu mais cest vrai que jai été agréablement surprise de la façon dont j’ai passé le déniv car je n’en avais jamais fait autant et c’était ma grosse peur avant le départ

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s