C’est le LUT infernal

13 avril, voila enfin (ou plutôt déjà) le premier vrai gros morceau de la saison.
Les 23 kilomètres du LUT.
Levée 6h, habillage express. Une tartine, une banane et un café plus tard me voila à 7h10 dans le métro prête à en découdre mais hypra stressée, comme d’hab quoi.
Nan encore plus que d’hab en fait.  Je ne me sens pas franchement prête. La prépa ne s’est pas très bien passée, et le gros rush au boulo n’aidant pas, je suis sortie en tout et pour tout 2 fois les 12 derniers jours, et ces deux fois ont été horribles. Ajoutons à cela que ma sortie de prépa la plus longue a “culminé” à 11km.. Autant dire que ces 23km me font peur (euphémisme) et que je m’imagine aisément pleine de crampes au 15eme. J’essaie de garder un peu mon calme et relativiser. Ne te mets pas la pression on va être raisonnable avec l’objectif, prendre montée par montée et tout va bien se passer. Alors cet objectif au fait? Avec une bonne prépa j’aurais gentiment visée 3h mais les choses étant ce qu’elles sont je me dis que 3h15 ça m’irait déja super! ca fait pas tant de marge que ça.
J’arrive sur place peu avant 7h30 juste pour assister au départ des kamikazes du 36km.

7h40 je récupère mon acolyte Laure, on dépose vite fait nos sacs en consigne et direction un petit café histoire de profiter de wc acceptables.
8h on va se faire un rapide petit échauffement car on sait que ça grimpe direct sur la Croix Rousse.
8h15 on est dans le sas aussi stressée l’une que l’autre pendant que le speaker essaie de lancer un espèce d’échauffement à la mode zumba que si on le faisait jpense quil y aurait pas mal d’oeil au beurre noir et de castrations accidentelles mais bref.
8h30 une petite tape sur l’épaule lets go girl rendez vous à l’arrivée.

Comme annoncé ça grimpe de suite. C’est raide, c’est dans un tunnel, c’est étouffant. Je fais les 3/4 en courant puis réalise que j’irais aussi vite que mes petits camarades en marchant vite. On va pas se griller de suite. Allez y courez mes petits, bousculez moi, vous allez bientôt découvrir ce que c’est que l’enfer des escaliers lyonnais.

kilomètre 3 ça redescend.. et c’est le premier bouchon. #fuck
J’en profite pour avaler une demi pâte de fruits cassis et boire un petit coup sans s’énerver

Mesdames Messieurs 4minutes d'arrêt 4 !!

Mesdames Messieurs 4minutes d’arrêt 4 !!

Comme les traceurs ont beaucoup d’humour on descend pour immédiatement remonter là d’où on vient. Bordel ça pique déjà. On repart ensuite en descente par le joli mais raide passage gonin. Je relâche au max je connais bien cette partie du parcours. Certains font la descente comme des malades moi j’ai déjà en tête la prochaine ascension : la montée de lange et ses 560marches #gloups. Mon terrain de “jeu” à l’entrainement. Je la connais bien, je l’ai faite en courant pas mal de fois mais aujourd’hui je ne tenterais même pas. La route est encore longue (et haute), j’avale donc cette grimpette en marchant mais à un bon rythme, en doublant pas mal de monde . Ça souffre déjà beaucoup dans le “peloton” et on n’est qu’au 6eme k.
Passage devant la basilique et on redescend par le parc du Rosaire pour rejoindre les quais. Partie pas très longue mais un peu chiante. En fait à force de monter et descendre non stop on sait plus courir sur le plat héhé.
Kilomètre 7 on entame l’ascension vers Sainte Foy ou se trouve le premier ravito au kilomètre 10. Je me sens pas trop mal, je relance quand la pente se fait moins raide. Tout va bien me dis je. “oué ben calme toi ma grosse t’es même pas à mi course jte rappelle”.
10eme k : ravito donc. je prends mon temps. attrape un coca. me vide un verre d’eau sur la tronche parce que mine de rien ça chauffe. Et j’avale un morceau de fromage et un demi tuc avec lequel je m’étouffe à moitié en prenant cet atroce selfie exprès pour Nolwenn  et Jaife.

Selfie en plein ravito en courant #multitask (mais j'ai l'air furieuse mdr)

Selfie en plein ravito en courant #multitask
(mais j’ai l’air furieuse mdr)

Après c’est un peu flou c’est un morceau du parcours que je ne connaissais pas bien. Du coup je n’ai pas la moindre idée d’où je suis, tout ce que je peux dire cest que ça descend un peu et ça monte BEAUCOUP et très raide. Les mollets comment à couiner. Les traileurs à raler. Hey les mecs vous le saviez quand vous avez signé hein!! N’empêche que ça fait sacrément mal.
Kilomètre 15 ho miracle je sais où on est. On va pas tarder à arriver sur le théâtre antique du coup je dégaine à nouveau mon appareil. Si vous êtes épileptiques ne regardez pas la vidéo hein j’ai pas de stabilisateur d’image sur mon biniou.
En prime vous avez droit à mon souffle de boeuf :p c’est pas ma faute vous voyez le temps on se serait cru en juillet !

Re parc du Rosaire (mais ds le sens de la montée ouuuuuch). Là on reprend le même parcours que les autres distance. On ramasse les morts du 36 parti une heure plus tôt et on se coltine les gros trainards du 12 et les marcheurs partis une heure après. Autant dire que c’est le bordel.
Re-passage devant la basilique donc puis direction la passerelle des 4 vents qui bouge beaucoup avec tout ce petit monde. La demoiselle que je double trébuche donc et me colle une jolie béquille dans le bras. aiiiiiie. Ravito numéro 2 identique au premier avant la descente de l’ancienne piste de ski de la Sarra pour s’attaquer une fois de plus à la croix rousse. Je regarde ma montre. Pas trop mal je suis dans les temps.  On tient le bon bout. Mais ça remonte violemment de l’autre côté de la saône. Gros coup de bambou dans les escaliers suivants. J’ai les jambes coupées d’un coup. Je m’arrête dans un coin, avale un “coup de boost grenadine” et repars. Arrivée en haut ça va un peu mieux mais c’est la que se profile le 2eme bouchon, juste avant d’attaquer le tunnel “mode doux”.

Ya trop de monde dans le coin pff

Ya trop de monde dans le coin pff

On arrive donc ensuite sur le fameux nouveau tunnel “mode doux” de la croix rousse. Je n’y suis pas venue en repérage je voulais me garder la surprise pour cette fin de course. Quelle déception je dois dire.  Les animations/images/éclairages/musique que j’ai vu étaient loin de ce que j’avais pu voir par ci par là en photo. Ils assuraient le service minimum aujourd’hui ou quoi? Du coup ce passage me parait extrêmement long et en tant que pas trop mais quand même un peu claustro je commence à vraiment me sentir pas bien du tout. Vivement la sortie. Sauf qu’à la sortie on tombe sur quoi? des PUTAINS D’ESCALIERS et quels escaliers mon dieu j’en ai eu envie de pleurer… et j’étais pas la seule. Ca chouine carrément dans tous les sens. Certains tentent la plaisanterie “regardez pas en haut” – oué parce qu’ils sont super longs et super abrupts ces cons d’escaliers. On entame enfin la redescente vers la place des Terreaux mais les traceurs en purs sadiques qu’ils sont nous font zigzaguer dans tous les sens. Un bénévole nous encourage dans une petite côtelette d’un “aller c’est la fin ça monte plus après ça” et se fait engueuler en retour par un mec du 36 qui apparemment a sa dose. “oué ben ça fait 15 fois qu’on me dit ça hein”.. excusez le monsieur, il est à bout mdr. Et puis cette fois c’est vrai, c’est la fin, on traverse l’hôtel de ville et c’est la ligne. Top chrono : 3h08 yesssss. En fait sans les bouchons j’étais pas loin des 3h! Trop contente! Laure arrive tout juste 11minutes derrière moi wahou super !!!

 

Ravies mais cuites !!

Ravies mais cuites !!

Le LUT est vraiment une course que j’apprécie. Lyon est une ville magnifique et l’orga est top même si les bouchons sont énervants je pense pas qu’on puisse y faire grand chose quand on lâche 7000 coureurs en ville. Mais c’est vraiment une course extrêmement exigeante. J’ai plaisanté plusieurs fois sur le fait de faire le 36 l’année prochaine mais franchement pour l’instant je m’y vois pas du tout. Ce 36 en début de saison c’est un truc de fou. Grand bravo à tous les finishers de bonne ou de mauvaise humeur 😉

Advertisements
This entry was posted in RC Course. Bookmark the permalink.

11 Responses to C’est le LUT infernal

  1. MeloAlors says:

    Bravo ! Et merci pour ce petit film qui permet de sentir un petit peu ce que ça fait de courir ce LUT… Il a fait tellement chaud ce matin, j’ai eu une pensée émue pour vous tous.

    • oaz81 says:

      oui un vrai temps estival !! mais dis donc tu ne devais pas faire le 12 ? :p

      • MeloAlors says:

        On l’envisageait avec un copain, j’ai donc commencé à intégrer plus de côtes et des escaliers à mes entrainements, mais il m’a lâché et je n’ai pas osée me lancer seule à l’assaut de la ville. Je suis retournée me faire coacher par Bahim Assloum (le Fit Challenge) on a fait 3 montées d’escalier j’étais au top et j’ai pensé aux LUTeurs 😉

  2. Nolwenn says:

    Putain y a tellement de monde qu’il y a des bouchons après le 15è… 😀 Comment dire? Ce matin j’ai fait 1km en peloton, les 5 suivants avec 3 bonhommes et le reste entièrement seule. Les grosses courses c’est vraiment une autre ambiance!

    Je suis très fière que tu penses à moi! Je me suis beaucoup demandée où tu en étais ce matin pendant que moi même j’en chiais. J’ai même reçu un texto mais mon téléphone était dans mon sac et je me suis dit que tu avais peut être fini et qu’on m’en informait lol 😀 Mais en fait non c’était pas ça.

    Belle course en tout cas malgré la prépa amputée ! Beaucoup bravo! 😀

    • oaz81 says:

      Les 3 mecs t’ont laissée seule mais pfff les rustres ^^
      pour les bouchons le pb je pense c’est pas le nombres de coureurs (7 ou 8000 en tout je crois) mais la variation des largeurs qui créent de gros étranglements … qd on court sur toute la chaussée et que d’un coup faut prendre un escalier d1,50m de large forcément ça bloque un peu :p mais bon c’est ce genre de passage qui fait la beauté du parcours
      tu ajoute à ça le fait que la circu n’est pas coupée et voila

  3. J’aimerais bien tenter mais cette année je commence par le trail urbain d’Angers. Doit avoir moins d’escaliers. J’adoooooore Lyon. Mais le mois d’avril pour toi c’est début de saison alors?

    • oaz81 says:

      Début de la saison trail oui !! avant c’est de la gentille remise en jambes avec très peu de courses et courtes. A partir d’avril j’ai mini un trail par mois en allant crescendo en distance et dénivelé pour arriver espérons le un peu plus affutée à l’ut4m en aout.
      ya le LUT by night en novembre ramène toi ^^

  4. Laure says:

    Punaise j’avais oublié l’échauffement zumba …………Bon compte rendu co-pilote !!! tu peux enlever encore 1mn de ton temps pour la vidéo et les photos :)))))))

  5. Carole B says:

    suis impressionnée les filles !! bravo encore pour cette course !
    et top ton blog 😉
    on se voit le 04 mai ? et je pense qu’au départ je serais pire que vous 2 réunies… cette fois !!! lol

  6. yeahhhh bravo pour ce LUT … moi je dis qu’avec une prépa boiteuse ben tu t’en sors super bien 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s