Foulées San Priotes : mon dernier heu premier 10km

Une bonne grosse crève depuis dix jours, pas de sortie de la semaine si ce n’est une courte vendredi soir histoire de dire que les jambes ont tourné ; les foulées san priotes s’annoncent sous les meilleurs hospices.

Préludes

Samedi soir ça semble aller mieux, ok je fais donc mon sac (environ 3m3 ) et me couche tôt.
3h du mat ‘ une quinte de toux monumentale me tire du lit, j’ai cru vomir mes boyaux.  Les yeux exorbités la bave aux lèvres et les intestins retournés je survis néanmoins à cet épisode nocturne mais à 5h45 quand le réveil sonne je suis pas fraîche fraîche. Je décide néanmoins que non je ne débuterais pas ma saison sur un forfait de mauviette.
J’avale vaguement un café dégueu une demi banane et une barre céréales  et hop 6h20 me voila dans le métro puis le tram.. 1h15 de trajet qui se transforme en 1h35 parce que forcément je me plante de tram  et que du coup je me tape  1km à pieds en guise d’échauffement, kilomètre qui va me permettre d’estimer l’état de mes bronches : totalement merdique.
Breeef saint priest me voila !

Je récupère rapidement mon dossard et me pose dans les gradins du gymnase. La tension ras les pâquerettes  un café aurait pas été du luxe mais rien en vue.  J’ai la nausée, je vais prendre l’air et atterri dans  l’inévitable file d’attente toilettes en me disant qu’après avoir dégobillé ça ira mieux.  C’est là que je remarque que les toilettes sont des toilettes éco – jolie initiative soit dit en passant – et que bon ce serait pas très urbain pour mes camarades  d’y faire mon affaire.  Du coup je fais comme tout le monde, je vais m’échauffer  et à la faveur d’un coin de parking isolé blurp #cacestfait.

Je suis novice en la matière mais c’est pas censé être plat un 10km ?

8h50 je suis parée au départ sur la ligne mais j’ai les bronches en feu et la respiration un peu laborieuse.. ma voisine me demande si j’ai pris ma ventoline.. non madame je ne suis pas asthmatique.. vous êtes sure ? un peu oué (les convers surréalistes d’avant course j’adore) – vous êtes livide quand même vous êtes sure de vouloir y aller ?-  je me colle une petite baffe pour reprendre des couleurs et un clin d’œil à la petite dame en lui disant que ça va le faire et je m’éloigne parce que bon elle est gentille mais j’ai pas besoin qu’on me stresse encore plus j’ai bien remarqué que je suis pas au top merci !!

9h ça part.. lentement. ça bouchonne. balo de pas profiter de ce joli faux plat descendant.. d’autant que son opposé lui succède aussitôt.  Et c’est un peu le résumé de ce parcours : jamais de plat. What the fuck ? c’est pas censé être plat un 10km sur bitume ? on m’a menti bordel !!
note pour plus tard : jeter un coup d’œil au profil avant de partir n’est jamais superflu.
Dans les faux plats montant les bronches brulent, quand ça descend j’ose pas accélérer de peur de payer dans la côte suivante. Bref au niveau du rythme c’est du grand n’importe quoi, ça ne sera jamais ce que c’était censé être, l’objectif de course est déja mentalement enterré au 2eme kilomètre.  Au kilometre 4 je sens que je manque grave de jus et me dis que l’arret ravito du K5 n’était pas à mon programme mais que si il y a une orange qui traine je prends. Pas de bol le ravito du k5 se résume à des verres d’eau glacé (je n’ose pas imaginer que sur le 21 les ravito suivant étaient pareil ?). et cadeau bim je me fais marcher sur le talon – arrêt rechaussage  express, j’en profite pour me dégager le nez les bronches la gorge bref respirer. De toute façon le seul objectif à ce moment là c’est de finir, préférablement en moins d’une heure, mais j’espère pas bien mieux.
Ca repart donc sur la succession de long faux plats (très) montants et petits faux plats descendant. Je suis grave en galère mais j’en ai pris mon parti. C’est une course de merde. Les courses de merde on les fini et on les oubli épicetou. Ca marche beaucoup autour de moi sur ce kilomètre 6 qui « grimpe » méchamment. Mais non j’ai mes limites à l’humiliation je vais pas marcher dans une côtelette sur 10km, d’autant que les jambes vont très bien c’est pas le soucis.  On serre les dents et redonne un peu de rythme. K9 un monsieur m’informe gentiment que ça descend tout le long jusqu’à l’arrivée, hmm c’est sur ça ?j’espère que c’est pas du pipo (les traileurs comprendront ma méfiance) et je donne le peu qu’il reste – ça fait longtemps que je vois plus assez clair pour voir le temps sur ma montre mais j’imagine que c’est encore vaguement jouable pour finir en 1h.
Je passe la ligne – ouf – c’est fini- j’ai oublié d’arrêter mon chrono comme d’hab – je pense autour de 58mn. Je m’en fou – je veux rentrer – je vais me changer et je récupère mon ravito d’arrivée qui est de loin le ravito le plus ridicule que j’ai jamais vu : 1/8 de baguette dans laquelle on a jeté ½ tranche de jambon sans beurre.
Maintenant un grog et au lit.
L’avantage de démarrer la saison aussi lamentablement c’est que ça ne peut que s’améliorer hemhem

Conclusion sur ces Foulées San Priotes :
Ami coureur si tu veux taper un chrono c’est pas là qu’il faut aller
Si tu veux te taper un gueuleton à l’arrivée c’est pas là non plus
Est ce qu’on parle du t shirt ? #RegardHorrifié
L’orga est ceci dit plutôt propre et l’ambiance sympathique.

PS : le dénivelé sur garmincorrect me dit 60D+ en corrigé – ce qui me parait très sous estimé vu qu’il n’y avait pas de plat – et 240D+ en non corrigé – un peu sur estimé .. bref quelqu’un peu m’expliquer les subtilités sur « corrigé » « non corrigé » j’ai toujours pas compris ^^?

Advertisements
This entry was posted in RC Course and tagged . Bookmark the permalink.

17 Responses to Foulées San Priotes : mon dernier heu premier 10km

  1. Nolwenn says:

    Ah putain ça a l’air épique! Et je suis très désappointée par le ravito final… c’est sacré un ravito, surtout final!
    Bref, t’as eu bien du cran d’y aller malgré la maladie et du coup l’évidence de ne même pas pouvoir viser le chrono pour lequel tu t’étais entraînée… Alors bravo!

    • oaz81 says:

      sérieux j’ai vu la gueule du sandwich j’ai cru que c’était une blague, en plus pour qu’on te le donne il fallait présenter un petit ticket coureur que javais balancé dans mon sac évidemment… quand je pense que j’ai chercher ce fichu bout de papier 10mn pour ce truc qu’ils ont osé appeler sandwich! ça aurait mérité une photo ^^

  2. isascribe says:

    C’est clair, dans un tel état j’y serais pas allée tout court, perso. Et le coup du 10k pas plat…c’est quoi ce bordel, le 10k bitume c’est vendu comme la distance sur laquelle tu tapes des chronos et ils te foutent du dénivelé ? Bon, enfin j’espère que ce sera quand même pas ton dernier parce qu’il est pas du tout représentatif de ton niveau du coup, but you must know it I guess.

    • oaz81 says:

      oué je m’attendais pas du tout à ce genre de profil c’était la surprise du chef.. bon ce sera pas le dernier j’en ai prévu un autre dans un mois (vraiment parce que c’est dans la rue à coté de chez moi quoi ^^)

  3. Tu as pris le départ c’est déjà glorieux vu la maladie !!!! et en plus tu finis tu peux être fière tu es une vrai warrior
    Bon pour le dénivelé je sais pas expliqué cette différence notre corrigé ou pas !!!
    et le ravito d’arrivée c’est une honte nonmého !!! la prochaine fois viens tester ceux du sancy tu seras pas déçue 😉

  4. bravo. Mort de rire. Mais peux pas t’aider pour l’histoire du dénivelé corrigé ou pas.

  5. diarydaily says:

    J’ai hésité à m’inscrire, mais finalement je crois que j’ai bien fait de pas me forcer 😀
    En tout cas chapeau de l’avoir fait en étant malade!

  6. DaJo says:

    Ben merci pour les infos. Je sais maintenant que çà ne vaut pas la peine de se lever aux aurores pour venir courir cette course 😉
    Par contre, t’as des échos du 10km de Villeurbanne ?

    PS: ceci dit, c’était pas top raisonnable de courir dans ton état mais bon, ce que femme veut, Dieu…

    • oaz81 says:

      le 10km de villeurbanne cest le prochain sur mon calendrier la ligne de départ est à deux rues de chez moi je vais donc aller faire un tour sur le circuit je te dirais mais a priori c’est bien plat normalement 😉

      • DaJo says:

        Merci. J’en déduis que tu ne l’as pas couru l’an dernier. T’as eu des échos ?

      • oaz81 says:

        j’habitais pas encore là donc oui ce sera une première 🙂
        ça a l’air assez coté, beaucoup de keynians lol^^ .. mais c’est une boucle à faire 2 fois.. j’ai regardé le parcours pas encore fait concrètement mais en gros ca va etre plat mais pas très glamour quoi… un parcours à taper un chrono si c’est ce que tu veux parce que le paysage c’est pas trop ça 😉

  7. FireRasta says:

    Ca me fait plaisir de voir que je pas le seul a chercher un coin tranquille sur un parking!!
    L’épisode du tram annonçait la couleur 😉
    Plutôt que de regarder les dénivelés des prochaines course, vas sur les forum et lis ce qu’il est raconté sur les ravitos 🙂
    Bonne prochaine course

  8. MeloAlors says:

    Pas de regret de ne pas avoir pu faire cette course : le jambon-baguette contre ticket m’a définitivement dégouté (le reste de ta course, vomi inclu, j’ai trouvé ça cool –> Bravo tu lache rien!)

  9. jaife says:

    Epique ! J’espère que ton nouveau gout pour les fractionnés payera plus à Villeurbanne !

    • oaz81 says:

      franchement j’ai bossé et évidemment les conditions n’étaient pas idéales dimanche //euphémisme mais j’ai pas vraiment l’impression de pouvoir faire bcp mieux. si je m’approche des 56 d’ici la fin de l’année ça sera miraculeux. je suis pas taillée pour courir vite je crois va falloir se rendre à l’évidence :p

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s